Le littoral de la Manche est jalonné de plusieurs îles situées à quelques encablures des côtes. Certaines d’entre-elles sont françaises, comme St Marcouf, Tatihou ou les îles Chausey, tandis que sur la côte Ouest se trouvent les îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, Sercq et Aurigny.

 
Ces îles n’ont pas été épargnées par les opérations de la Seconde Guerre Mondiale : elles ont pour la plupart subi l’occupation allemande ou fait partie du dispositif pour le débarquement, le 6 Juin 1944 en Normandie.

Les prisonniers de Chausey

Sous l’Occupation Allemande, les îles Chausey ne présentant a priori aucun intérêt militaire stratégique, n’étaient visitées que deux fois par semaine par le commandement allemand de Saint-Malo.  Au surlendemain du 6 juin 1944, un bombardier américain s'écrase sur Chausey. Les survivants, partageront alors la vie des îliens, avant que les Allemands ne vinrent les chercher un mois plus tard pour les emmener en captivité dans un lieu moins confortable que Chausey... Aujourd'hui, un morceau d'hélice du "Daisy Mae Sgraggs" est exposé dans la chapelle de l’île Chausey.
 

Débarquement Normandie

Derniers territoires d’Europe libérés

Au moment du débarquement du 6 Juin 1944 en Normandie, les îles anglo-Normandes ne seront pas reprises par les alliés… c’est seulement le 9 Mai 1945, au lendemain de la signature de l’armistice que les îles retrouveront la liberté.

Debarquement Normandie

L’occupation allemande dans les îles anglo-Normandes

Les îles de Jersey et Guernesey font partie intégrante du Mur de l’Atlantique et se retrouvent occupées par l’armée allemande dès Juin 1940. Comme en France, la vie sous l’occupation est régie par la loi nazie, pillage et marché noir sont de mise, tandis que la résistance tente de s’organiser. Aujourd’hui, on peut visiter à Jersey, les Tunnels de Guerre construits par des forçats pendant l’occupation allemande  pour servir de refuge et de stockage de munitions. Le musée retrace la vie à Jersey sous l’occupation.

Pendant l’occupation allemande, l’île d’Aurigny qu’Hitler baptisera du nom de code "île Adolf", deviendra un gigantesque camp de travail dont la vie quotidienne s’apparente plutôt à celle des camps de concentration. Plus de 700 prisonniers y moururent et les survivants furent transférés vers d'autres camps en Allemagne en 1944.

 

 

Saint-Marcouf, face aux plages du débarquement

 

debarquement Normandie

Quelques temps avant le débarquement du 6 juin 1944, l’état major américain décida d’inspecter les îles Saint-Marcouf, suspectées d’être un poste avancé de l’armée allemande armée de batteries lourdes. Au petit matin du Jour J, un commando se rendit donc sur l’île ou il ne trouva aucun armement allemand et balisa le terrain pour permettre aux troupes alliées de débarquer sur l’île. Des mines anti personnel posées le long des grèves causèrent plusieurs blessés et pertes humaines. 

Nos idées week-end D-Day

Les sites du Débarquement en famille

Envie de visiter les plages du Débarquement en famille ?

En savoir plus

Les activités insolites autour du DDay

Envie de découvrir les sites et musées du Débarquement et de la Bataille de Normandie autrement ?

En savoir plus

Circuit Découverte autour du Débarquement

Organisez votre parcours comme vous le souhaitez pour découvrir un des temps forts du débarquement de Normandie : Objectif Un port.

En savoir plus